Qu’est-ce que la gratitude au juste ?

“La gratitude permet non pas de voir la vie du bon côté, mais de voir le bon côté de la vie”.

Anne-Solange Tardy, auteure du livre “Merci, mon carnet de gratitude

Je dirais que c’est un état de paix intérieure, de plénitude, de reconnaissance envers la vie ou l’univers. On est conscient de notre chance à tous les niveaux : biens matériels, immatériels, famille, santé, lieu de vie… On se place alors dans une dynamique positive et d’ouverture envers les autres.

 

Quels sont les bienfaits de la gratitude ?

Voici une liste non exhaustive :

  • La prise de recul : lorsqu’on porte notre conscience sur ce qui va, on se focalise moins sur nos problèmes et cela aide à prendre du recul vis-à-vis de ces derniers.
  • Le bien-être : le fait d’avoir pleinement conscience de notre chance nous éloigne de l’état d’anxiété, d’angoisse, de peur de manquer. On se dit que finalement, il n’y a pas d’inquiétude à avoir. On se sent rempli et de fait, on ressent moins voire plus le besoin de combler un vide par la nourriture, la cigarette, les jeux vidéos… Notre conscience se porte sur l’instant présent. Cela aide à ne plus vivre dans les remords du passé ou dans la peur que peut représenter le futur.
  • L’ouverture aux autres : quand on se sent rempli, on a plus envie de se tourner vers les autres, de les aider. On intensifie notre générosité et nos relations gagnent en qualité.
  • L’optimisme : comme on porte d’avantage notre focus sur les évènements positifs de notre vie, on est plus optimiste.
  • Le gain d’énergie : quand on se sent plus heureux, on bénéficie naturellement d’une meilleure énergie, si utile pour accomplir toutes les missions d’une journée.
  • Une meilleure résistance au stress et à la dépression

 

Pourquoi est-ce difficile d’être dans la gratitude ?

  • As-tu remarqué à quel point on s’habitue vite à de nouvelles situations plaisantes ? Par exemple, lorsqu’on change de téléphone portable pour un appareil dernier cri avec une multitude de nouvelles options, on est tout content d’avoir accès à ces nouvelles fonctionnalités. On se réjouit de pouvoir aller plus vite, de faire des photos de meilleures qualités, d’avoir la reconnaissance faciale… Mais au bout de quelques mois voire même quelques semaines, que reste-t-il de notre enthousiasme? On est toujours content, bien sûr, mais on s’est habitué et on pense déjà à un nouveau téléphone plus performant. Tout ça pour dire qu’on s’habitue vite à ce que l’on a et qu’on ne se rend même plus compte de notre chance.
  • Nous vivons dans une société qui valorise la critique et met plus facilement en avant le négatif :
    • nous sommes pointés du doigt dès notre plus jeune âge si nous n’avons pas de bonnes notes à l’école
    • plus tard, nous sommes mal considérés en cas d’échec dans ce que nous entreprenons
    • on nous regarde de travers si on est différent des autres, si on sort du moule.
    • tout cela nous incite à voir le verre à moitié vide plutôt qu’à moitié plein… et nous empêche d’apprécier tout ce qu’il y a de positif dans notre vie.
  • Nous grandissons dans un système qui favorise la comparaison aux autres. Cela commence à l’école avec les notes, puis les concours. Cela se poursuit parfois dans la vie professionnelle quand les salariés sont mis en compétition entre eux.  Bref, on grandit dans un système qui nous incite à nous mesurer aux autres (famille, collègues, amis) que ce soit en termes de situation professionnelle, de train de vie ou de possessions matérielles. Cela porte notre attention sur ce qui nous manque, nous laisse penser que l’herbe est plus verte chez le voisin et détourne notre focus des richesses qu’en réalité nous possédons. Par contre, as-tu remarqué qu’on compare rarement notre degré de paix intérieure ou de bien être?
  • Certaines personnes sont rongées par leur passé, quand d’autres s’inquiètent pour leur futur ou l’avenir de leurs proches. En d’autres termes, elles ne sont pas dans le moment présent ce qui les empêchent d’apprécier ce qui se passe ici et maintenant.

 

Pour quelles raisons pouvons-nous être dans la gratitude?

Gratitude et bonheur

« Le bonheur n’est pas d’avoir tout ce que l’on désire mais d’apprécier ce que l’on a»

A être concentré sur ce que les autres ont de plus que nous, on tend à minimiser tout ce que nous, nous possédons. Pourtant, la liste est longue!

Tout d’abord, nous vivons dans une époque incroyable ! On pourra toujours penser qu’avant, c’était mieux. Oui, sans doute qu’avant certaines choses étaient mieux. Mais aujourd’hui, nous disposons d’un grand nombre d’atouts que des personnes d’un ancien temps nous auraient fortement envié :

  • le confort, l’accès à l’eau potable, au chauffage, à l’électricité, à des tas d’appareils qui nous facilitent la vie… Comment imaginer vivre sans tout cela alors qu’à une époque, ces choses si familières n’existaient pas! C’est typiquement le genre de choses auxquelles on ne prête plus attention alors que cela nous rend la vie tellement plus facile !
  • l’accès aux soins, aux médicaments, à une médecine de plus en plus pointue… Il faut quand même se rappeler que la découverte du 1er antibiotique, la pénicilline, date de 1928. Cela est finalement très récent à l’échelle de l’humanité.
  • l’accès illimité à la connaissance via les livres et surtout internet. Quelle chance de pouvoir accéder à tant de savoir en un clic !
  • le fait de pouvoir être connecté à nos proches en permanence où qu’ils soient sur terre
  • la facilité à voyager. Des rois auraient sans doute donné n’importe quoi pour pouvoir prendre l’avion et aller d’un bout à l’autre du monde.

Ensuite, nous vivons dans un pays riche même si un nombre toujours trop grand de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté. A l’heure où j’écris cet article, la France est la 6e puissance mondiale(PIB). A moins d’avoir effectué un voyage dans des pays pauvres, difficile d’appréhender vraiment les conditions dans lesquelles une partie de l’humanité vit. Pour ma part, j’ai effectué un treck de 15 jours dans l’Atlas marocain il y a quelques années de cela. Nous avons traversé des villages très pauvres. J’ai pu mesurer à quel point nous vivions dans le luxe, car oui, à l’échelle du monde, nous bénéficions d’un certain luxe.

Enfin, il y a tout ce que nous possédons d’immatériel :

  • la liberté de circulation, d’expression, le droit de vote …
  • une bonne santé pour la plupart d’entre nous, ce dont on prend conscience généralement lorsque nous sommes malades
  • le fait d’avoir des enfants eux-mêmes en bonne santé, ce qui est inestimable
  • pour certains, le fait de vivre dans une belle région
  • des conditions climatiques non extrêmes contrairement à certaines zones du globe

Comment atteindre la gratitude?

La bonne nouvelle est que la gratitude, ça se travaille comme un muscle. La prise de conscience et la répétition vont permettre de l’installer comme une habitude.

  • 1ère astuce : prendre conscience de tout ce que l’on possède et de la chance que nous avons en établissant une liste dans un petit carnet ou sur un document numérique. Tu verras qu’on peut finalement trouver beaucoup de choses! L’idée est ensuite de compléter la liste au fil de l’eau et de la relire régulièrement.
  • 2ème astuce : installer une nouvelle habitude qui consiste à  dire “merci” :
    • dès ton réveil. Dans ce cas, cela peut être de dire “merci” pour cette nouvelle journée qui commence à la fois pour toi et pour tes proches.
    • et/ou lorsque tu vas de coucher. Dans ce cas, tu peux repenser aux 2 ou 3 événements de la journée pour lesquels tu ressens de la gratitude. Par exemple, un collègue qui t’a aidé à résoudre un problème, une amie qui t’a fait un compliment, la résolution d’un litige avec ton assureur…Personnellement, j’ai pris l’habitude de noter ces moments de gratitude le soir dans mon « journal de vie ».
  • 3ème astuce : avoir des petites photos ou post-it qui illustrent le mot “merci” ou “gratitude” à différents endroits que tu fréquentes régulièrement (intérieur de ta penderie, dans ton coffret à bijoux…). Cela permet de se rappeler d’avoir une petite pause “gratitude”.
  • 4ème astuce : dire intérieurement “merci” aussi souvent que possible au fil de la journée. Dire “merci” pour le beau soleil qui brille aujourd’hui, pour le câlin que ton petit garçon vient de te faire en rentrant de l’école, pour la chance d’avoir eu la dernière place de parking à l’aéroport… Bref, à force de pratique, on se rend compte qu’on a mille et une raisons de dire “merci”!
  • 5ème astuce : se connecter aux personnes que nous aimons :
    • soit physiquement parce qu’elles sont présentes ou parce que nous avons la possibilité de leur téléphone
    • soit par la pensée.
  • 6ème astuce : apprécier le chemin parcouru. Avoir un regard bienveillant sur soi plus jeune et mesurer tous les progrès effectués jusqu’à aujourd’hui, dans tous les domaines. Toi seule sais à quel point tu as évolué intérieurement. Cela est une grande source de satisfaction et une bonne raison de se dire « merci » et de dire « merci » à la vie malgré les épreuves sachant que ce sont ces dernières qui nous font progresser le plus
  • 7ème astuce : écrire des lettres de gratitude aux personnes de notre choix. Cela peut être une lettre à chacun de nos parents, à un frère, une sœur ou à une amie. On peut les écrire et les garder pour soi ou aller jusqu’à les donner aux personnes concernées.

Pour chaque astuce, tu peux agir sur deux niveaux :

  • La fréquence : commencer par un moment de gratitude dans la journée et augmenter le nombre de ces moments au fur et à mesure. Ou alors commencer par une astuce et mettre en place les autres au fil de l’eau.
  • L’intensité : cela peut se traduire dans le ressenti, d’un simple merci à un état de gratitude tellement intense qu’on en pleure. L’autre aspect est de commencer en s’aidant d’éléments extérieurs, comme la contemplation d’un beau coucher de soleil ou un câlin de notre enfant, et d’arriver petit à petit à ressentir de la gratitude sans aide extérieure.

Etre heureux par la gratitude

En conclusion :

Etre dans la gratitude, c’est à la fois simple et complexe.

  • Simple parce que nous n’avons besoin de rien. La gratitude peut se ressentir n’importe où, n’importe quand.
  • Complexe parce cela demande un effort et de changer son état d’esprit, son regard sur la vie. Il faut arrêter de se plaindre et parvenir à placer sa conscience dans le moment présent. Pas toujours facile, j’en conviens !

Par contre, le jeu en vaut vraiment la chandelle tant cela nous permet d’accéder à un niveau supérieur de bien-être !

Pour finir, je te dis « merci » pour avoir été jusqu’au bout de mon article que j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire.

N’hésite à pas me dire ce que tu en penses et à partager tes astuces.

Au plaisir de te lire 🙂

Delphiane

La gratitude pour plus de bien-être
Partager l'article :

2 avis sur « La gratitude pour plus de bien-être »

  • 13 février 2019 à 8 h 12 min
    Permalien

    Bonjour merci beaucoup pour votre article; extrêmement intéressant! J ai envie de partager avec vous une façon de pouvoir maintenir le plus souvent cet état sacré que nous apporte la gratitude! Au cas ou quelque chose nous déplait, je propose d apprendre à imaginer quelque chose de “pire”.Par exemple, j ai des varicosités sur les jambes. Cela me contrarie. Je vais alors imaginer que je pourrais etre dans un fauteuil roulant, alors que mes jambes d aspect certes imparfait me portent parfaitement et courent meme! Visualiser quelque chose de difficile aide aide à réaliser tout le Bien qui est dans nos vies. Qu en pensez-vous? Merci, merci!

    Répondre
    • 13 février 2019 à 21 h 12 min
      Permalien

      Bonjour. Et merci pour votre commentaire! Oui, vous avez tout à fait raison. Le fait de se dire que la situation pourrait être bien pire aide à relativiser et à apprécier la situation présente. J’ai eu l’occasion de voir le témoignage d’une personne qui a eu un accident de voiture et qui s’est retrouvée paralysée des jambes. Elle disait qu’elle avait eu de la chance car elle aurait peu être totalement paralysée. Du coup, elle relativisait beaucoup par rapport à son état. J’ai trouvé cela incroyable! Donc, oui, je suis totalement d’accord! Merci pour ce partage 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.