Lors de mon précédent article , j’ai abordé le fait qu’il existe 3 grands types de stress : le stress de survie, de « croissance » et aigu ou chronique. Comme tu l’auras compris, c’est ce dernier qui est très nocif pour notre santé et état émotionnel. Pour le contrer ou en diminuer les effets, il est impératif d’avoir des phases de récupération lors desquelles on fait tomber la pression, on laisse notre corps et notre esprit se régénérer. Dans la suite de cet article, je t’expose 9 conseils anti-stress.

“Faites de vous une priorité de temps en temps. Ce n’est pas égoïste, c’est nécessaire!”

1er conseil anti-stress = protéger ton sommeil comme la prunelle de tes yeux :

Le sommeil, un indispensable :

Impossible de passer sous silence le sommeil tant c’est une fonction vitale ! J’en veux pour preuve que la privation de sommeil conduit à une psychose et à des dommages neurologiques. Le sommeil joue de nombreux rôles. Voici une liste non exhaustive :

  • au niveau corporel : degré d’énergie, bien être corporel, réparation de l’organisme, régulation des hormones, fonctions cardiaques…
  • d’un point de vue émotionnel : moral, bonne humeur…
  • au niveau intellectuel : apprentissage, concentration, raisonnement, niveau de vigilance, diverses fonctions cognitives…

Par conséquent, il est impératif de protéger son sommeil, ce que nous ne faisons pas toujours quand on manque de temps. Il est assez tentant de se lever plus tôt ou  de se coucher plus tard pour arriver à boucler tout ce qu’on a à faire ou pour avoir un moment à soi après une longue journée de travail.

Pour mieux dormir :

De nombreux conseils existent pour mieux dormir. Je trouve qu’il est difficile d’en donner tant nous sommes différents et inégaux les uns par rapport aux autres sur le sujet. Par exemple, nous n’avons pas tous besoin de dormir le même nombre d’heures. Certains se lèvent très facilement le matin quand c’est une torture pour d’autres.

Toutefois, pour moi, il y a deux grandes règles :

  • Se connaitre à tous les niveaux :
    • Maitriser ses rythmes biologiques, son heure idéale pour aller se coucher, le nombre d’heures dont on a besoin, le bienfait des siestes nous concernant ou pas…
    • Avoir conscience de tout ce qui peut entraver notre nuit, ce à quoi nous sommes sensibles : bruits, température et luminosité de la chambre, matelas trop dur ou trop mou…
    • Personnellement, je sais que le fait d’activer l’alarme de la maison la nuit me tranquillise. Je sais également que, lorsque je dois me lever bien plus tôt qu’habituellement parce que j’ai un avion à prendre, je vais mal dormir de peur de ne pas me réveiller sauf si je programme 2 réveils au lieu d’un seul !
  • Respecter ses cycles : le maître mot est l’auto-discipline! Pas simple le soir de respecter son heure de coucher quand on n’a pas l’impression d’avoir profité de sa journée. Mais c’est pourtant vital! Si tu as vraiment du mal à aller au lit à l’heure idéale pour ton organisme, programme toi une alarme afin de t’obliger à y aller.

Importance du sommeil

Crédit photo : Claudio_Scott

 

 

2ème conseil anti-stress = se programmer des périodes de récupération :

Le plus souvent, quand on est hyper stressé, qu’on croule sous le travail, on ne s’accorde aucune pause et on perçoit ces dernières comme une perte de temps. Or, elles sont justement ultra importantes ! En effet, plus on est stressé et moins on est productif car nos performances s’altèrent à plusieurs niveaux :

  • Corporelle (grande fatigue…)
  • Émotionnelle (irritabilité, agressivité…)
  • Intellectuelle (difficulté à se concentrer, à mémoriser, à raisonner…).

On finit par avancer plus lentement alors qu’on a la sensation de pédaler plus vite. Pour inverser la vapeur, il est impératif d’accorder des moments de répit à notre corps et à notre mental.

Les pauses régénératrices pendant la journée :

Par exemple, prendre l’air et le soleil à la pause déjeuner, plutôt que de manger devant ton ordinateur tout en continuant à travailler. Peut-être te reconnais-tu là ? Loin d’être une perte de temps, cela permet d’être plus productive l’après-midi. Par productive, j’entends le fait d’avoir les idées plus claires, de trouver plus facilement des solutions aux problèmes, d’être plus inspirée pour écrire un compte-rendu, d’être plus créative… Cela peut être aussi de se donner 5 minutes en milieu de matinée ou d’après-midi pour aller échanger quelques mots avec des collègues que l’on apprécie. Et d’une façon générale, l’idéal serait d’arriver à se réserver un petit temps rien que pour soi, tous les jours.

 

Les pauses régénératrices pendant les week-ends :

Ces derniers ne doivent pas uniquement permettre de faire tout ce qu’on n’a pas eu le temps d’effectuer pendant la semaine : ménage, courrier, lessives… Là encore, il faut parvenir à s’accorder un ou plusieurs moments rien que pour soi, qui nous font du bien. Dans mon cas, j’ai pris l’habitude de prendre 1H le samedi et 1H le dimanche pour faire de la course à pied sauf programme incompatible. Ce sont des moments que j’adore et qui me défoulent !

 

Les pauses régénératrices pendant les vacances :

Je ne peux que te recommander de bien les étaler tout au long de l’année. Sinon, le risque est de démarrer tes vacances dans un état de fatigue trop avancé et du coup, de ne pas bien en profiter. Là encore, il s’agit d’avoir des vrais moments voire des journées entières de récupération. Si tu profites de tes vacances pour réaliser toi-même des travaux dans ta maison alors que tu subis un stress aigu au travail, cela ne va pas aider à reprendre le boulot dans de bonnes conditions.

Au final, c’est une question d’équilibre, de bon dosage, d’alternance entre des moments très intenses (le plus souvent subis) et des vraies périodes de relâche.

Se détendre pour plus de bien-être

Crédit photo : Free-Photos

 

3ème conseil anti-stress = abuser sans modération des diverses techniques de détente :

Dans nos vies à 100 à l’heure où on court dans tous les sens, c’est comme suspendre le temps et s’offrir une parenthèse de douceur où la lenteur règne en maitre. Pour cela, il existe une multitude de méthodes. Le tout est de trouver celle qui te correspond. Toutes permettent de ralentir le rythme notamment cardiaque, de relâcher les muscles, de diminuer l’anxiété, de mieux gérer ses émotions…

 

Simples respirations :

Il s’agit de s’isoler dans un pièce, en étant allongée ou assise le dos bien droit, les yeux fermés, de porter sa conscience sur sa respiration et d’allonger progressivement ses inspirations et expirations pour aboutir à une respiration lente et profonde. On peut y consacrer 5 minutes, 10 minutes…30 minutes selon son besoin et le temps dont on dispose. C’est tout simple et très efficace. Je le pratique tous les matins, au réveil, et de temps en temps le soir, juste avant de me coucher. Cela peut être très utile si tu as des difficultés pour t’endormir.

 

Cohérence cardiaque :

Cela consiste également à faire des respirations mais ces dernières sont encadrées ou définies en termes de fréquence et de durée. Le rythme cardiaque est naturellement irrégulier. Via cette technique, on revient à un équilibre entre l’inspiration au cours de laquelle le système nerveux sympathique s’active et l’expiration au cours de laquelle le système nerveux parasympathique prend le relai. Ce dernier est l’équivalent de notre frein dans le sens où il permet de ralentir certaines fonctions de l’organisme dans un objectif de conservation de l’énergie : baisse du rythme cardiaque et la tension artérielle notamment. Le système sympathique permet à l’inverse de nous tenir en alerte. C’est comme un accélérateur. Pour cela, on pratique des respirations lentes et profondes, à un rythme régulier. Il est par exemple recommandé de faire cinq secondes d’inspiration, cinq seconde d’expiration, soit six respirations par minute et ce, durant 5 minutes trois fois par jour.

 

Relaxation :

Technique qui permet de détendre toutes les parties de son corps grâce à la respiration et à la visualisation. Là encore, cela demande de s’isoler dans une chambre par exemple. Pour de plus amples résultats, je recommande de s’installer confortablement sur un lit ou dans un fauteuil et d’écouter :

  • Soit une simple musique relaxante que tu trouveras facilement sur Youtube,
  • Soit une musique relaxante couplée aux paroles d’une personne pour te guider. Cette solution est vraiment la mieux, selon moi, car elle évite de se faire rattraper par ses pensées et procure une détente un peu plus poussée.

Personnellement, je le pratique dès que j’en ressens le besoin, notamment après une intense journée de travail. J’y consacre entre 15 et 20 minutes voire 30 si je le peux. Et il arrive que mon fils, qui a 9 ans, s’allonge à côté de moi et bénéficie de ce doux moment. Depuis quelques temps, je le fais sur mon tapis d’acupression que je mets sur mon lit. Ce dernier est doté de multiples pointes ou picots qui, une fois en contact avec la peau, stimulerait l’énergie vitale. Les bienfaits seraient multiples comme le relâchement des tensions, l’activation de la circulation sanguine, le renforcement du système immunitaire…

 

Méditation :

Discipline qui permet d’atteindre un état de pleine conscience sur le moment présent en se focalisant sur sa respiration, son corps ou son environnement. Cela conduit progressivement à l’apaisement du mental. Plusieurs types de méditation existent. Personnellement, je trouve que si on est totalement débutant, il est difficile de la pratiquer seule, sans l’aide d’un professeur.

 

Yoga :

Discipline du corps et de l’esprit qui comprend une grande variété de postures physiques (appelées asanas), de pratiques respiratoires (comme le pranayama par exemple) et de relaxation. C’est vraiment une façon efficace de se détendre et il n’est surtout pas question de performance. Il se trouve que j’ai eu l’immense chance de commencer le yoga à l’âge de 12 ans. Pourquoi ? Parce que ma maman a été professeur de yoga. Du coup, j’ai pu en bénéficier et en tant qu’élève facilement stressée par les examens, cela m’a été d’une grande aide ! Si tu souhaites tester cette discipline, je te recommande là encore de démarrer avec un professeur. En plus, il y a généralement une atmosphère de groupe qui aide à la détente. Sinon, tu peux avoir recours à des vidéos sur Youtube ou à des applications.

Je n’aborde ici que les techniques que j’ai pratiquées ou que je pratique actuellement. Mais sache qu’il en existe bien d’autres comme le Qi Gong ou le Tai-chi par exemple. N’hésite pas à explorer.

“Prendre soin de son corps, c’est donner à son âme l’envie d’y rester !”

Yoga

Crédit photo : StockSnap

 

4ème conseil anti-stress = réclamer ou s’offrir des massages :

Pour moi, c’est vraiment le Graal ! Cela me plonge rapidement dans un état profond de détente. J’ai recours aux massages en institut au moins 3 fois par an. Mais nous sommes toutes différentes et peut être que te faire masser par une personne que tu ne connais pas te met mal à l’aise. Si c’est le cas, à voir si ton conjoint a des doigts de fée ! Sinon, tu peux faire appel à des appareils spécifiquement conçus pour cela mais ce n’est tout de même pas aussi efficace. Autre solution : les jets massants qui sont généralement présents dans les spas et de plus en plus fréquents dans les piscines municipales.  Dans la même veine, il y a bien sûr les hammams, saunas et jacuzzi qui peuvent te procurer un bon moment de détente.

Massage

Crédit photo : Rhythmuswege

 

5ème conseil anti-stress = pratiquer une activité physique :

Le sport a des bienfaits multiples. Il permet notamment de se vider la tête, de libérer les tensions. Il contribue à l’équilibre émotionnel ou aide à mieux dormir. Selon l’activité et la durée, le corps produit des endorphines, appelées aussi « hormones du bonheur ». C’est ce qui se produit quand on fait de la course à pied par exemple. Pour moi, le sport est un indispensable pour me sentir bien et me défouler, d’autant que je suis amenée à rester de longues heures devant l’ordinateur du fait de mon travail. Or, comme tu le sais sans doute, la sédentarité tue ! Et pas besoin d’aller courir le marathon. Il a été démontré que 30 minutes de marche par jour est déjà un très bon début. Le principal est de pratiquer un sport que tu aimes et d’avoir une activité régulière.

Bienfaits du sport

Crédit photo : Survivor

 

6ème conseil anti-stress = se connecter à la nature :

Il est reconnu qu’être en contact avec la nature présente de multiples bienfaits sur notre santé, notre bien-être, notre humeur, la gestion de nos émotions… Voici 2 exemples parmi tant d’autres :

  • Les sons de la nature comme le chant des oiseaux, l’eau qui coule… stimuleraient notre système nerveux parasympathique (notre frein)
  • Les arbres émettraient des molécules appelées « phytoncides » qui auraient plusieurs actions bénéfiques sur nous, les humains :
    • activation là encore de notre système nerveux parasympathique
    • à l’inverse, inhibition du système nerveux sympathique (notre accélérateur)
    • régulation des fonctions de régénération et de détente du corps.

Voici deux articles intéressants sur le sujet :

https://www.lepoint.fr/sante/comment-la-nature-fait-du-bien-a-notre-sante-mentale-29-07-2015-1953183_40.php

http://entrelesarbres.com/benefices-physiologiques-scientifiquement-prouves/

Donc, vive le jardinage, les déjeuners sur l’herbe, les balades en forêt, les randonnées en montagne!!

Méthode anti-stress

Crédit photo : Romanticfatman

 

 

7ème conseil anti-stress = être dans la gratitude :

Comme j’ai pu le développer dans un article précédent, les bienfaits de la gratitude sont multiples : prise de recul, bien-être, ouverture aux autres, optimisme, gain d’énergie, meilleure résistance au stress et à la dépression, meilleure santé … Elle permet de ne plus mettre son focus sur ce qui ne va pas mais de le porter sur ce qui va. Il s’agit de passer de la question « pourquoi » (pourquoi ça tombe sur moi, pourquoi ça na marche pas…) à la question « comment » (comment puis-je faire pour résoudre mon problème).

Il existe plusieurs façons d’atteindre un état de gratitude. En voici quelques unes qui sont certainement les plus rapides et simples à mettre en œuvre :

  • prendre conscience de tout ce que l’on possède et de la chance que nous avons : fait de vivre dans un pays libre, en paix, dans une belle région, d’avoir un niveau de confort qu’une partie des êtres sur cette terre ne peuvent se permettre, d’avoir un travail, des enfants en bonne santé, d’avoir accès à un système de santé performant et gratuit…
  • dire “merci” aussi souvent que cela est possible : au réveil pour la nouvelle journée qui commence pour toi et pour tes proches, pour le collègue qui t’est venu en aide, pour le câlin de ton fils ou ta fille, pour le beau soleil qui brille aujourd’hui …
  • apprécier le chemin parcouru, avoir un regard bienveillant sur soi plus jeune et mesurer tous les progrès effectués jusqu’à aujourd’hui, dans tous les domaines.

.

8ème conseil anti-stress = se faire plaisir :

Mon autre conseil est d’effectuer de façon régulière une activité que tu adores, qui t’apporte de la satisfaction et qui monopolise toute ton attention au point d’oublier les tracas du quotidien. Cela peut être de peindre, de cuisiner, de lire, de danser, de confectionner des objets… À faire aussi souvent que possible, idéalement tous les jours, même si ça ne dure que 20 ou 30 minutes. Cela permet de faire une bonne coupure après une journée de travail. Tu peux aussi avoir sous le coude un film ou un livre qui te fait rire et y avoir recours le jour où vraiment tu as besoin de décompresser.

 

9ème conseil anti-stress = se connecter aux autres :

Nous sommes des êtres sociaux et se connecter “en vrai” aux autres, aux bonnes personnes, nous fait du bien. Cela peut être de passer un bon moment avec ses enfants, de jouer avec eux, de rire un bon coup avec ses amis, de passer un moment tendre avec son conjoint, de partager un bon repas en famille… Une fois de plus, ce n’est pas du temps de perdu mais des moments nécessaires à notre équilibre et qui demandent d’être réellement présent, y compris mentalement.

.

En conclusion :

Parmi ces différents conseils, à toi de voir ce que tu peux mettre en pratique le plus facilement et rapidement. Mais dans tous les cas, ne te contente pas d’en rester là. Fais-le !

« L’action est la clé fondamentale de tout succès »

Pablo Picasso

Pour finir, je voudrais insister sur un point fondamental : il est vital de prendre un peu de temps pour soi si on veut pouvoir tenir dans la durée et il n’est pas question de culpabiliser vis-à-vis de ses enfants ou de son conjoint. Si tu te sens bien, ce sont eux qui en bénéficieront en premier. Si tu te sens mal, ce sont eux qui en souffriront aussi en premier. Alors, ne culpabilise pas !

N’hésite pas à me faire part de tes commentaires, de tes questions ou de tes astuces. Je serais ravie de te lire !

A bientôt

Delphiane

Mes 9 conseils anti-stress
Partager l'article :

2 avis sur « Mes 9 conseils anti-stress »

    • 19 mars 2019 à 19 h 22 min
      Permalien

      J’espère que cela t’aidera 😉 !!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.