Quand « nouvelle année » rime avec « espoir » :

Finalement, c’est bien d’avoir instauré ce système d’années. Au-delà de nous donner des repères en lien avec la trajectoire de la Terre autour du soleil, cela nous donne de l’espoir… L’espoir que l’année qui arrive soit meilleure que l’année qui se termine. Comme si on pouvait tourner une page et passer à autre chose. Comme si on pouvait remettre le compteur à zéro et effacer le passé !

Face à la page blanche de 365 jours qui se déroule sous nos pieds, on a qu’une envie : être plus sportif, en meilleure santé, plus efficace, plus mince, plus discipliné, plus performant… bref, être une meilleure version de soi-même. Et de là, c’est parti pour les bonnes résolutions de l’année avec la ferme intention de les tenir cette fois-ci. Mais combien sommes-nous à réellement pouvoir se targuer de les avoir réalisées ?

Et oui, parce que tenir une bonne résolution, ce n’est pas si simple ! Cela demande une grosse dose de volonté et une bonne mémoire. Je ne sais pas si tu as remarqué mais passé le mois de janvier, on a tendance à devenir amnésique quant à nos bonnes résolutions. D’ailleurs, te souviens-tu de celles que tu t’étais fixées ?

L'heure des bonnes résolutions

Pourquoi les bonnes résolutions sont vouées à l’échec ?

Les raisons sont multiples. En voici une liste non exhaustive :

  • La résolution est trop ambitieuse et demande trop d’effort. Du coup, on s’épuise vite puis on baisse les bras.
  • Ou alors, elle est trop facile. Du coup, elle n’est pas assez motivante.
  • L’enjeu manque de puissance. L’action a mené ne nous tient pas assez à cœur et ne constitue pas un bénéfice suffisamment grand.
  • Notre résolution n’est pas assez claire. Par exemple, si elle se limite à « perdre du poids », cela ne dit pas combien de kilos on veut perdre, en combien de temps et comment. Or, c’est bien connu, quand on est dans le brouillard, il est difficile d’avancer !
  • On n’a pas inscrit noir sur blanc la résolution dans notre agenda. Or, pour réussir, il est important de planifier son succès !
  • Notre environnement ne nous aide pas. Par exemple, difficile d’arrêter les sucreries s’il y en a dans les placards. La tentation est trop forte !

Avec ces quelques exemples, je pense que tu auras compris du coup quelles sont les clés pour que ta bonne résolution soit une réussite.

Quand les bonnes résolutions sont vouées à l'échec

Mieux que des bonnes résolutions :

Personnellement, je préfère me fixer des petits challenges à chaque début de mois pour les 30 ou 31 jours à venir. Par exemple, faire une séance de running supplémentaire par semaine ou boire 0,5 litre d’eau en plus par jour ou me mettre à la cohérence cardiaque.

Mais surtout, je préfère me fixer des objectifs plutôt que des bonnes résolutions au début de chaque année. Tu vas peut-être trouver que je joue sur les mots. En fait, par objectif, j’entends un vrai projet de vie qui t’anime. Par exemple, écrire un livre, passer un diplôme en vue de se reconvertir, effectuer ton premier semi-marathon, retaper une vieille maison pour y vivre ou pour la louer…

Cela me parait vital de se fixer des objectifs de façon à ne pas passer à côté de sa vie et de ne pas avoir de regrets lorsque notre dernier jour sera venu. Ainsi, on a un cap, une direction vers laquelle aller. Et qui sait, peut-être qu’un jour, on osera sauter définitivement le pas pour vivre la vie qui nous correspond vraiment comme cette femme, Lorette Caillon, ancienne cadre qui a tout lâché pour devenir naturopathe et sophrologue. Sans cela, ce sont les autres ou le hasard qui décident à notre place du chemin à suivre. Quel dommage, tu ne trouves pas ?

Il n’est de vent favorable pour celui qui ne sait où il va

Sénèque

Quand cela demande une réflexion profonde :

Malheureusement, beaucoup de personnes ne se fixent pas d’objectifs parce que cela nécessite une profonde réflexion préalable, laquelle demande du temps et un certain effort, alors qu’en comparaison, définir des résolutions est facile et rapide.

L’idéal est d’appuyer sur le bouton « pause », de se couper du monde une à plusieurs heures et de se poser véritablement sur ce qu’on aime, ce qu’on n’aime pas, sur ses valeurs les plus importantes, sur ce qu’on veut au final dans la vie, sur ce qui fera notre plus grande fierté à l’heure de nos vieux jours… Cela revient à effectuer un véritable travail de clarification.

A partir de là, on peut définir des objectifs qui tiendront la route, en lien avec ce qui nous anime, ce qui nous fait vibrer, ce qui est le plus important pour nous.

Celui qui n’a pas d’objectifs ne risque pas de les atteindre.

Sun Tzu

Le moment idéal pour se fixer des objectifs :

Et bien, j’ai envie de te dire que c’est maintenant ! En effet, le changement d’année est propice à la réflexion. Comme j’ai pu l’écrire plus haut, une nouvelle page se tourne. Les compteurs sont remis à zéro. On est donc dans une période favorable pour se poser les bonnes questions. De plus, avec un peu de chance, tu es en vacances. Tu as mis une partie de ton cerveau en « off » et normalement, tu ne penses plus à ton boulot… en tout cas, je te le souhaite ! Tu as donc l’esprit un peu plus libre pour entamer cette réflexion.

Afin d’augmenter grandement tes chances de passer à l’action, je te recommande de planifier ce temps de réflexion dans ton agenda. Sinon, le risque est que tu trouves toujours mieux à faire et que tu procrastines. Après, pour ce qui est de se fixer de bons objectifs, voici un article qui te donnera de super clés : https://femme-active-et-zen.com/avoir-des-objectifs-pour-donner-un-sens-a-sa-vie/

Réfléchir à des objectifs plus qu'à des bonnes résolutions

En conclusion sur les bonnes résolutions :

Tu l’auras compris, je préfère nettement me fixer des objectifs pour l’année à venir que des bonnes résolutions car c’est bien plus efficace et porteur.

A ce stade de l’article, j’ai un conseil tout simple à te suggérer et qui constitue une véritable pépite si tu le mets en pratique : passe maintenant à l’action ! Et oui, lire ces quelques lignes, c’est bien. Planifier une matinée ou un après-midi complet à réfléchir à tes objectifs, c’est nettement mieux !

100 résolutions ne peuvent rien face à 1 action

Sébastien Night

Sur ce, je te souhaite une bonne réflexion et de belles fêtes de fin d’année. Et n’hésite pas à me dire ce que tu en penses en commentaire ;).

Delphine

Crédit photos : Andrea Picquadio – Luriko Yamaguchi – Nathan Cowley

En finir avec les mauvaises bonnes résolutions !
Partager l'article :

8 avis sur « En finir avec les mauvaises bonnes résolutions ! »

  • à
    Permalien

    Tous les ans depuis 2017 je me fixe un thème global pour l’année (par exemple : avoir un quotidien plus simple”) et je note quelques idées qui m’aideront à atteindre l’objectif fixé mais je n’y mets pas de pression outre mesure, juste ce qu’il faut. Et à la fin de l’année je constate avec joie mes progrès. Je fais le point plusieurs fois dans l’année pour voir si j’ai avancé. C’est bien plus plaisant et satisfaisant que les résolutions je trouve 🙂 Merci pour ton super article !!!

    Répondre
    • à
      Permalien

      Merci pour ton partage Aurore. Je vois que tu as trouvé une méthode qui te convient et qui marche. Et c’est bien là le principal. Ce qui compte au bout du bout est d’avoir avancé, progressé…en tout cas, c’est ma philosophie ;). Sur ce, très belle journée à toi.

      Répondre
  • à
    Permalien

    Je suis bien d’accord avec toi Delphine, merci pour ces explications claires des différences entre résolutions et objectifs ! Comme tu le dis, pas besoin d’attendre le 1er janvier pour se fixer des objectifs. De mon côté j’aime bien poser mes intentions lors des rituels de lune (pleine et nouvelle lune, donc tous les 15 jours environ), et niveau pro je me fais un grand bilan avec objectifs à venir chaque trimestre !

    Répondre
    • à
      Permalien

      Le principal est de trouver la formule qui nous correspond le mieux. Donc, si tu ressens un bénéfice à poser tes intentions lors de la pleine ou nouvelle lune, c’est super! Et c’est top aussi de se faire un grand bilan après chaque trimestre. Cela permet de savoir où nous en sommes tout au long de l’année. Merci en tout cas, Claire, pour ton partage!

      Répondre
  • à
    Permalien

    Je suis d’accord avec toi et je pense qu’on a plus de résultat avec des objectifs clairs et bien définis qu’avec des résolutions. Je reviens d’une semaine de vacances aux Canaries et j’en ai profiter pour remettre à plat mon année 2020 en faisant un bilan et ai mis aussi par écrit mes grands objectifs de 2021. Dont celui de me remettre à l’espagnol parce que mes 2 ans en 3ème langue au lycée, ça ne suffit clairement pas pour comprendre ce que les gens m’ont dit 😂 ! J’ai décidé du temps que j’y consacrerais chaque semaine et des objectifs finaux que je veux avoir au niveau de la langue. Plus c’est précis, plus c’est simple de se donner à fond pour y arriver. C’est comme ça qu’en 2019, on a pu faire un grand voyage sur un mois avec nos deux filles ados : Tokyo, Nouvelle Calédonie, Tahiti, Moorea et San Francisco. 2020 a un peu fichu en l’air mes envies de voyage mais en échange, je me suis mis à faire un blog pour les mamans (et les papas) débordées et je m’éclate ^^!

    Répondre
    • à
      Permalien

      Wahoo Tatiana! C’est super d’avoir réalisé tous ces beaux projets et notamment ces magnifiques voyages! Et je vois que tu es déjà au clair sur ton année 2021. C’est top! Je te souhaite du coup une belle réussite dans tes nouveaux projets 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.