Nous sommes rentrés contraints et forcés dans une période inédite et compliquée. Du jamais vu, du jamais vécu…en tout cas, pour ce qui me concerne ! Mais je sais que ce confinement est pour le bien de tous et indispensable à la santé de chacun.

Si comme moi, tu es maman et que tu poursuis ton activité professionnelle en télétravail, le nombre de choses à gérer vient brusquement d’augmenter. En effet, il s’agit de trouver du temps pour :

  • endosser le rôle de maîtresse d’école,
  • prévoir plus de repas que d’habitude et cuisiner midi et soir (avant, je n’avais pas à m’occuper du déjeuner),
  • nettoyer plus souvent la maison puisque nous y vivons désormais 24H sur 24H,
  • et tout cela en continuant d’assumer son travail.

Pas simple ! Et n’oublions pas que ce confinement s’apparente à un marathon. Il va falloir tenir dans la durée. Une durée incertaine qui risque de s’allonger au fur et à mesure qu’on va se rapprocher de la ligne d’arrivée.

En tant que passionnée par tout ce qui touche à l’optimisation du temps, voici mes quelques conseils pour arriver plus que jamais à tout gérer et rester zen.

Le focus avant tout :

Une des clés pour avancer efficacement dans son travail est de pouvoir être totalement concentré sur ce qu’on a à faire pendant un laps de temps défini (30 minutes, 1 heure ou 2 heures selon les cas). Il n’est alors pas question de se laisser perturber par les notifications en tout genre ou les interruptions. Le problème est que le confinement augmente nos chances d’être interrompue toutes les 5 minutes par nos enfants.

Loi du temps de Carlson : Un travail réalisé en continu prend moins de temps et d’énergie que lorsqu’il est réalisé en plusieurs fois.

1ère chose à faire :

S’isoler dans une des pièces de la maison ou de l’appartement pour travailler. Peu importe l’endroit, pourvu que tu puisses fermer la porte.

A contrario, je te déconseille d’être dans le même espace que tes enfants pour gérer les devoirs en même temps que tes mails, tes coups de fils et tes dossiers. Même si tu es en capacité de le faire, le problème est que cela va augmenter nettement ta fatigue mentale. Tu vas finir la journée complètement vidée avec le sentiment d’avoir passé ton temps à être écartelée. Or, comme je le disais plus haut, ce confinement est un marathon! Il faut donc se ménager.

Pour ma part, j’ai installé une table de camping en guise de bureau dans la chambre d’amis, coincée entre le séchoir et la table à repasser. Cela n’a rien d’esthétique et il n’est quasiment plus possible de circuler dans la pièce. Mais ce n’est pas bien grave. C’est du provisoire.

Et surtout, cela présente plusieurs avantages :

  • En fermant la porte, je signifie à ma petite famille qu’il n’est pas possible de me déranger (sauf urgence).
  • Je suis phoniquement plus isolée, ce qui est plus reposant.
  • Je peux ainsi me dédier à 100% à mon travail et avancer.

2ème chose à faire :

Travailler sur des blocs horaires plus courts mais plus nombreux que ce que tu aurais fait au travail. Par exemple, t’isoler 30 minutes (ou 40 -45’) en donnant la consigne de ne pas te déranger pendant ce laps de temps. Puis, faire une pause pour aller voir ce que font tes enfants, l’avancement des devoirs, corriger ces derniers et donner les devoirs suivants. Puis, à nouveau, bloc horaire de 30′ (ou plus) et ainsi de suite. L’idéal est d’arriver à faire en sorte que tes enfants soient bien occupés pendant ta période d’isolement.

D’ailleurs, à ce propos, j’en profite pour t’informer (si tu ne le sais pas déjà) que France 4 va proposer des cours à partir de lundi (cf. détails ici). Il y en pour tous les niveaux scolaires. De quoi te soulager un peu!

Prioriser plus que jamais :

Le confinement chamboulant nos vies, il est encore plus difficile d’arriver au bout de notre to do list. Pour pallier à ce problème, mon conseil est de définir les 2 ou 3 priorités incontournables à effectuer pour la journée. Et c’est là-dessus qu’on va mettre tout notre focus pendant les blocs horaires de 30 minutes (ou plus) entre 2 pauses pour gérer les enfants.

Je te recommande de déterminer tes priorités la veille au soir pour le lendemain. Cela te permettra d’alléger ta charge mentale et d’éviter d’y penser pendant la nuit.

En tout cas, pour que tu avances le plus efficacement possible, l’important est que tes priorités soient ultra claires. Je sais que quand on a une liste longue comme le bras, ce n’est pas facile de faire un choix. Une technique peut être d’attribuer des numéros à chaque tâche : 1 pour ce qui est ultra prioritaire/ urgent jusqu’à 5 pour ce qui l’est moins. Si tu te retrouves avec 10 tâches de niveau 1, recommence l’exercice sur ces tâches là et ainsi de suite jusqu’à ne plus en avoir que 3 maximum.

Ma to do est numérique. Donc, c’est très facile de confronter les tâches 2 à 2 et de faire remonter la plus prioritaire ou urgente en haut de la liste.

 

Se doter d’une bonne dose de flexibilité et accepter le lâcher prise :

Ce confinement inédit est une excellente opportunité pour travailler ta souplesse d’esprit et ton lâcher prise.

Si tu es perfectionniste, c’est vraiment le moment de lâcher du lest et ce, sur plein de sujets :

  • Tes dossiers : conserver ton professionnalisme mais ne surtout pas faire de la sur-qualité qui prend du temps et que personne ne verra.
  • Les devoirs des enfants : l’idée est de faire de son mieux. Si on ne parvient pas à faire toute la liste donnée par la maîtresse ou les professeurs, je pense que ce n’est pas bien grave. A toi de faire le tri par rapport aux lacunes de tes enfants et ce qui va leur être vraiment utile dans la vie.
  • La maison : si tu es une maniaque du rangement, c’est la bonne période pour lâcher un peu prise. Prends-le comme un challenge. Tu as suffisamment de choses à gérer en ce moment. Ne te rajoute pas la contrainte d’avoir une maison aussi bien ordonnée qu’à l’accoutumé.

Si ce sujet de la souplesse d’esprit t’intéresse, je te laisse découvrir cet article.

“Puisqu’on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles”

James Dean

Accorder encore plus d’autonomie à nos enfants et leur demander de l’aide :

C’est également le bon moment pour inciter nos enfants à être encore plus autonomes ou à accepter qu’ils le deviennent. Car, qu’on se le dise, on peut aussi avoir du mal à les laisser s’occuper de certaines choses parce que ce ne sera pas fait comme on veut.

Clairement, tu ne peux pas tout faire en cette période si particulière. Alors, laisse-les effectuer toutes les tâches qu’ils sont en mesure de réaliser pour leur âge.

Voici un article qui donne des exemples de tâches ménagères par âge : https://paroledemamans.com/enfant-3-6-ans/education1/taches-menageres-quelle-tache-et-a-quel-age

Pour te donner un exemple, voici un échantillon de ce que je demande à mon fils de 10 ans : faire son lit, vider le lave-vaisselle, mettre la table, débarrasser, éplucher les légumes, m’aider à cuisiner, laver les vitres (il adore ça), m’aider pour les courses, s’occuper à 100% de son hamster, nettoyage de la cage y compris, vider les poubelles, participer au bricolage et au jardinage (sans outils dangereux) …

Et si tu as des grands enfants, ils peuvent aussi aider pour les devoirs des petits.

Il n’y a pas lieu de culpabiliser par rapport à tout cela. Des études ont montré que ça les responsabilise, leur donne confiance, ça renforce le sentiment d’appartenance à la famille et contribue à leur réussite une fois adultes. Que des avantages donc ! https://www.aufeminin.com/enfant/donner-des-corvees-a-vos-enfants-contribuerait-a-leur-reussite-s2498879.html

En conclusion :

J’espère que tous ces conseils t’aideront à continuer à avancer dans ton travail malgré le contexte, à tenir dans la durée et même, à parvenir à dégager du temps pour toi.

Parce qu’en effet, il est important que tu arrives à prendre soin de toi. Si tu ne te sens pas bien, ta petite famille en pâtira à un moment ou à un autre. Si au contraire, tu arrives à te consacrer un peu de temps, à décompresser en faisant du sport, du yoga ou toute autre activité qui te ressource, il sera plus facile de rester zen malgré le confinement.

N’hésite pas à partager tes difficultés en cette période si particulière et/ou faire part de tes astuces.

Au plaisir de te lire!

Delphiane

Crédit photos : Andrea Piacquado – Dominika Roseclay – Suzy Azelwood

Confinement : 4 clés pour rester efficace et zen!
Partager l'article :

2 avis sur « Confinement : 4 clés pour rester efficace et zen! »

  • 22 mars 2020 à 14 h 40 min
    Permalien

    Merci pour ton article. J’essaie effectivement de morcelé les tâches par 1/2h surtout pour les enfants et en même temps il faut être tous vigilants à respecter ce timing.
    Bizarrement on n’a jamais eu autant de temps et on se sent déboussolé….
    Bon courage à vous

    Répondre
    • 22 mars 2020 à 17 h 06 min
      Permalien

      Je pense qu’on se sent déboussolées parce qu’on a une nouvelle organisation à mettre en place, de nouveaux repères à trouver, pour nous mais aussi pour notre petite famille. Je te souhaite et je nous souhaite à toutes de rapidement trouver un rythme de croisière qui nous permette de continuer à avancer dans notre travail et de gérer en même temps tout le reste dont les devoirs ;). Bon courage également à toi!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.