Le sujet du bonheur m’intéresse particulièrement parce que finalement, à quoi bon une vie si on n’est pas heureux. N’est-ce pas le Graal que nous recherchons tous, sans tomber dans l’utopie de vouloir nager dans le bonheur de façon permanente ?

En parallèle, la thématique de l’efficacité me tient énormément à cœur. D’où ce blog d’ailleurs ! En effet, je considère que le temps est si précieux qu’il est fondamental de savoir le préserver et de l’utiliser à bon escient.

Chaque fois qu’il y a du temps qui passe, il y a quelque chose qui s’efface.

Et pour moi, au final, ces deux sujets ont intimement liés… Peut-être n’est-ce pas ta vision des choses et c’est justement ce que je souhaite te partager à travers cet article.

Ce qui permet d’être réellement efficace :

Quand on pense « efficacité », on s’imagine souvent que cela passe avant tout par un tas d’outils comme une todo list au top, un super méga planning, le recours à de multiples applications qui facilitent la vie… C’est en partie vrai même si, en réalité, il ne faut pas forcément grand chose.

Mais être efficace passe par bien plus que des outils. Je dirais même que ces derniers ne servent à rien si on n’a pas fait le travail de base qui est d’avoir déterminé ce qui compte vraiment pour soi. C’est un peu comme acheter un super matériel de ski et penser que ça va suffire à bien skier. Que nenni ! Ça n’empêchera pas les gamelles !

Donc, pour être productif, il est nécessaire de réfléchir à tout ce qui est le plus important, à ce qui nous anime profondément, nous fait vibrer et nous rend heureux. Je sais que cette réflexion n’est pas forcément simple à mener pour ces 3 principales raisons :

  • ça prend du temps et on a toujours plus urgent à faire,
  • on a l’impression d’être dans le brouillard et cela nous parait difficile d’y répondre,
  • les réponses nous font peur et remettraient trop de choses en cause si on s’écoutait vraiment.

Pourtant, ce travail est fondamental car il permet d’être clair avec ce qu’on veut et là où nous souhaitons aller. Comment être un pilote efficace si on ne connait pas sa destination ? C’est cette clarté qui permet, entre autres, d’être focus, de savoir à quoi dire oui, à quoi dire non et de ne pas s’éparpiller.

Quand être efficace rend plus heureux :

Je ne sais pas quelle est ta définition du bonheur mais pour moi, on le connait quand en cours ou en fin de journée, on ressent du contentement, de la satisfaction, de l’harmonie, de la paix et/ou du bien-être…bref, quand on aime sa vie !

Le plus grand secret du bonheur, c’est d’être bien avec soi.

B. Fontenelle

Parfois, on se trompe de bonheur (cf. un précédent article sur ce sujet). C’est typiquement le cas quand on a coché toutes les cases que nous dicte la société mais qu’elles ne sont pas alignées avec nos valeurs. Par exemple, tu peux très bien avoir un soi-disant « super job » – bien payé, te permettant d’afficher un statut social élevé, avec une belle perspective d’évolution… – et ne pas aimer fondamentalement ce que tu fais ou ne pas supporter la pression et l’environnement dans lequel tu le fais. Dans ce cas, peut-on dire que tu es heureux? Pour moi, la réponse est clairement non.

Tu n’existes pas pour impressionner le monde. Tu existes pour vivre ta vie d’une façon qui fera ton bonheur.  Richard Bach

Je suis convaincue que tu ne peux véritablement ressentir ce contentement ou cette harmonie que quand ce que tu vis une grande partie de ton temps (soyons réaliste !) est en alignement avec ce qui fait sens pour toi et avec tes valeurs les plus profondes.

Je pense que tu me vois venir et que tu sais maintenant pourquoi je trouve qu’efficacité et bonheur sont intimement liés :

  • Pour être réellement efficace, il est nécessaire d’avoir clarifié ce qui compte le plus pour nous.
  • Et c’est en faisant ce qui compte le plus pour nous, qu’on peut être fondamentalement heureux.

Cela permet de comprendre en quoi être plus efficace rend plus heureux. Voyons maintenant en quoi être heureux permet d’être plus efficace.

Faire ce qu’on aime, c’est la liberté. Aimer ce qu’on fait, c’est le bonheur.

Quand être heureux rend plus efficace :

En fait, c’est simple, quand on fait ce que l’on aime, une forme de synergie se met en place entre plusieurs éléments :

  • plus grande motivation,
  • surplus d’énergie,
  • meilleure concentration sur ce que l’on a à faire,
  • plus grande facilité à apprendre de ses erreurs,
  • créativité boostée,
  • meilleure capacité à dépasser les difficultés,
  • plus grand optimisme,
  • bien moins de procrastination,
  • persévérance accrue,
  • ….

Tout cela nous fait avancer plus vite et mieux dans la réalisation de nos projets. C’est en cela que le bonheur ou en tout cas, un meilleur alignement avec ce que nous sommes et ce que nous voulons, permet d’être plus productif !

En conclusion :

A travers cet article, j’espère avoir réussi à t’apporter un éclairage différent et t’avoir interpelé sur le lien qui existe entre efficacité et bonheur. N’hésite à pas me dire ce que tu en penses et à me partager également tes expériences en la matière.

A plaisir de te lire Winking smile

Delphine

NB : en parallèle de mon blog, tu peux aussi me retrouver sur Intagram et/ou sur mon groupe privé Facebook 100% féminin !

*** Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à l’épingler sur Pinterest ***

Crédit photos : Andrea Piacquadio – designecologist

Être efficace pour être plus heureux ou être heureux pour être plus efficace ?
Partager l'article :

20 avis sur « Être efficace pour être plus heureux ou être heureux pour être plus efficace ? »

  • à
    Permalien

    Bonjour Delphiane,

    Je comprends tout à fait le sens de ton article. Quand je croule sous les choses à faire, je suis stressée et ça diminue clairement mon niveau de bonheur. De l’autre côté, quand ce que je fais me rend heureuse, j’ai l’impression de pouvoir abattre des montagnes !

    Répondre
    • à
      Permalien

      Merci pour ton partage Marie! Oui, les deux sont liés. Et c’est pareil pour moi : quand je fais quelque chose qui me rend heureuse, j’ai la méga pêche et motivation pour le faire 😉

      Répondre
  • à
    Permalien

    J’ai beaucoup aimé la métaphore du ski. Et puis de revenir à l’essentiel qui est de faire ce qu’on aime vraiment 🙂 Je remarque dans ce que je vis aujourd’hui que mon bonheur c’est de vivre en faisant ce que j’aime et en suivant le flow en accueillant ce qui se passe en moi 🙂

    Répondre
    • à
      Permalien

      Merci pour ton partage ! Oui, c’est tellement important d’identifier ce qui nous fait vibrer et d’arriver à le faire de plus en plus dans nos journées 😉

      Répondre
  • à
    Permalien

    Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu écris. Une fois qu’une personne trouve ce qui la fait vibrer et sourire chaque jour, elle est beaucoup plus efficace. Si elle fait quelque chose à contrecœur et le termine quand même, il signale également une activité. Mais l’efficacité ne sera pas à ses dépens car elle n’est pas du tout satisfaite de son travail. Le bénéfice sera, par exemple, pour ceux pour laquelle elle travaille. De plus, cette personne s’acquittera beaucoup plus rapidement d’une tâche si elle la rend heureuse. Il y aura plus de motivation. Merci pour cet article !

    Répondre
    • à
      Permalien

      Merci à toi Genka pour ton partage 😉

      Répondre
  • à
    Permalien

    Oh que oui, être heureux de faire ce que l’on fait, nous fait avancer bien plus facilement dans la réalisation de ce qui est important pour nous ! Par contre, même si je suis heureuse de faire ce que je fais, parfois je ne suis pas très efficace pour autant, mais ça c’est surtout une question d’organisation 😅

    Répondre
    • à
      Permalien

      N’hésite pas dans ce cas à lire mes autres articles pour pouvoir mieux t’organiser 🙂

      Répondre
  • à
    Permalien

    Je suis tout à fait en phase avec ton article. Ce n’est pas toujours facile de concilier bonheur et efficacité et pourtant c’est un tel plaisir quand je suis dans le flow, alignée parce que je suis parfaitement en accord avec ce que je fais ! Ton article m’a permit de le verbaliser et d’y prêter plus d’attention. Je tacherai d’y repenser les jours gris.

    Répondre
    • à
      Permalien

      Merci à toi et tant mieux si cela peut t’aider pour une prochaine fois 😉

      Répondre
  • à
    Permalien

    tellement ! personnellement je suis satisfaite de ma journée quand je l’ai maximisé en fonction de la quantité d’énergie que j’avais de disponible. Pour moi être efficace est d’avoir faire des choses importantes pour moi, avoir pris du temps de me développer et priorisé ma santé physique et mentale.

    Répondre
    • à
      Permalien

      Je vois que nous sommes sur la même longueur d’onde Isabelle 😉 Merci pour ton partage.

      Répondre
  • à
    Permalien

    J’ai été interpellé par le sujet de l’article et je dois dire qu’il est criant de vérité. Comme le dirait une personne que j’apprécie beaucoup, Idriss Aberkane, « être productif ou s’épanouir, il faut choisir ! Arrêtons avec cette croyance, une personne qui n’est pas épanouie ne sera pas productive dans le temps alors qu’une personne épanouie sera forcément productive ».

    Pour ma part, je suis bien d’accord avec le fait qu’il faut une vision clair. Cela ne suffit parfois pas à cause du brouillard qu’offrent les mauvaises habitudes (information télévisé, réseaux sociaux etc…), tout ce qui nous éloigne de notre conscient. Je reste persuadé que c’est à la portée de tous et qu’il ne faut parfois pas grand chose pour avoir un déclic.

    Merci pour cet article 🙂

    Répondre
    • à
      Permalien

      Merci à toi pour ton commentaire. Bien contente que tu sois en phase et juste pour info, j’adore également Idriss Aberkane 😉

      Répondre
  • à
    Permalien

    En conclusion: s’occuper d’abord de soi et tout le reste en découle. J’ai bien compris ?

    Répondre
    • à
      Permalien

      S’occuper de soi, oui et surtout définir et faire ce qui nous anime le plus 😉

      Répondre
  • à
    Permalien

    Etre efficace pour être plus heureux ou finalement comment vivre le flow ? Je lis jsutement un livre sur le sujet 😊

    Répondre
    • à
      Permalien

      C’est top ! Le livre doit être passionnant !

      Répondre
  • à
    Permalien

    Bien bel article !
    J’ai toujours pensé que ma vie était parfaite dans le sens où je cherche toujours le positif dans les pires de situations et que je ne baisse pas facilement les bras. Mais en y regardant de plus près, je suis souvent débordée et accorde beaucoup plus de temps aux autres qu’à moi-même.
    Peut-être me suis-je un peu voilée la face…

    Répondre
    • à
      Permalien

      Je ne sais pas mais en tout cas, ce qui est bien est d’en prendre conscience. C’est la 1ère étape pour pouvoir corriger / modifier les choses. Il arrive qu’en effet, on fasse passer les autres avant nous, qu’on ait du mal à dire non. Or en disant oui aux autres, on dit non à soi-même ! Sur ce, bonne journée à toi.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.